Météo à Ramena

Normada.com

Le site plagederamena.com est géré par normada.com, LE site de référence du Nord de Madagascar.

Recherchez sur ce site...


Comment y accéder
  • Par la route, bien sûr !
Il ne faut absolument ne pas rater ça !
La route de Diego à Ramena est très agréable et parfaitement roulante. On peut faire le trajet en 20 minutes.
Elle suit le rivage en légère corniche avec la vue, d'un côté, sur le pain de sucre de la Baie et de l'autre, sur les contreforts de la Montagne des Français.
Les anciens se souviennent du goudron cassé... on mettait de 45 minutes à une heure à cette époque !
  • Taxi brousse

À Diego, la station est située près de la SICAM (demandez le « Parcage Ramena »)
Prix du trajet : 2.000 Ariary
Ce sont tantôt des minibus, tantôt des Peugeot bâchées, mais toujours inconfortables !
Pour le retour, le dernier quitte Ramena bien avant la nuit : ne vous faites pas avoir !

  • Taxi ville

Au départ de Diego, les nombreux taxis de la ville peuvent vous y amener en « spécial » pour 40 à 50.000 Ariary, Aller-simple ou Aller-Retour dans la journée. Les tuk-tuk sont à 25.000 Ariary.

  • Transfert par les hôteliers

La plupart des hôteliers proposent le transfert vers leur hôtel. Profitez-en car c'est en général plus confortable.
Certains même offrent ce transfert gratuit... une aubaine !

  • Par vos propres moyens

Vous pouvez louer à Diego voiture légère, 4x4, moto, quad ou VTT.
La plupart des hôtels ont un parking intérieur gardé.
On en a même vu qui y sont allés à pied !

Banques et Argent
  • Banques

Il n'y pas de banque, pas de bureau de change ni de distributeur de billets et personne qui n'accepte les paiements par carte bancaire à Ramena.
Pensez à venir avec les liquidités nécessaires à votre séjour !
Certains établissement accepteront peut-être les Euros, mais vous serez perdant au change.

  • L'Argent

Comme dans tous les villages de Madagascar, la petite monnaie est introuvable.
Pensez à amener des petits billets pour les transactions avec les villageois !
Attention : Beaucoup de gens parlent encore en Francs Magaches. S'il vous disent « 500 », ça veut dire 100 Ariary.
Faites-vous bien préciser de quelle monnaie il s'agit, sinon vous risquez de payer 5 fois le prix !

Commerces
On trouve à Ramena des commerces de base : petites épiceries qui ne vendent que des produits de première nécéessité destinés aux gens du village. Pas de grand choix donc.
Boutique d'artisanat « Malagasy Paréo » (chez Caroline) au début de la plage nord.
L'hôtel Villa Palm Beach vend aussi quelques objets d'artisanat local.
Le produit de la pêche est acheminé très tôt sur Diego, si bien qu'il est assez difficile d'en trouver à Ramena sauf auprès les chasseurs sous-marins qui arrivent plus tard dans la matinée et qui vendent le produit de leur chasse au porte-à-porte.
Il y a aussi une vielle dame qui vend des huitres sauvages... renseignez-vous auprès des hôteliers.
Sécurité
  • La baignade

La baignade est sans danger sur la plage de Ramena. Pas de requins ni d'animal dangeureux.
La température de l'eau est bonne toute l'année, un peu plus chaude de novembre à avril et un peu plus fraîche en juillet-août.
Marchez en tongs sur le sable, car il peut y avoir des débris coupants.

  • La sécurité dans le village et sur la plage

Le village de Ramena n'est pas réputé pour être dangeureux, ni plus ni moins que les autres villages de Madagascar.
À Tana, par exemple, on ne peut pas en dire autant !
Cependant, il ne faut pas tenter le diable ! Notez les quelques conseils de prudence ci-dessous.

  • Précautions élémentaires

Ne partez à la plage qu'avec votre maillot et votre drap de bains. N'y laissez jamais sans surveillance sac ou appareil photos.
À l'hôtel, ne dormez jamais la porte ouverte. Éloignez des fenêtres les objets de valeur.
Si vous partez pour une soirée de fête, n'amenez avec vous que le minimum d'argent nécessaire.

Copyright © plagederamena.com - Le site Internet collectif des opérateurs et amoureux de Ramena, Baie de Diego-Suarez, Baie des Sakalava et Mer d'Émeraude - Madagascar